drapeau anglais

L'Association Amanar

Soucieux du développement économique de notre région, nous avons créé Amanar, qui a pour but de venir en aide aux locaux de Djanet, (et ponctuellement de Tamanrasset) travaillant dans le tourisme en leur attribuant des facilités pour investir (prêts sans intérêts pour l'achat de dromadaires, 4x4 ou matériels divers nécessaires aux expéditions.).

Origine

Il y a quelques années, lors d’un circuit pour l’agence Essendilène Voyages, un chamelier dut dans la même journée abattre ses deux chameaux, l’un parce qu’il s’était cassé la patte, l’autre parce qu’il était tombé gravement malade. Le mektoub, le destin. Mais surtout une catastrophe, pour cet homme dont c’était la seule source de revenus pour lui et sa famille. Plus de chameaux, plus de travail. C’est aussi simple que ça dans un pays où il n’y a pas de sécurité de l’emploi : la seule assurance, c’est la solidarité.

Il va voir Abdou Borgi, le directeur de l’agence qui lui propose de lui avancer la somme nécessaire au rachat de deux bêtes qui sera remboursée sans intérêt dès que les animaux seront rentables, cela se fait de manière traditionnelle : parole donnée devant deux anciens. Quelques mois plus tard, parole tenue. Le chamelier rembourse le prêt et dit que argent a été pour lui comme "décrocher l’étoile polaire"!

Orion

Cette petite histoire a donné naissance à Amanar (qui correspond en Tamashek à la constellation d' Orion qui indique l'Est et l'Ouest et permet de trouver l'Etoile Polaire) : un système de prêt sans intérêt.

D’autres sont venus, chacun avec ses difficultés et depuis, cet argent circule sitôt remboursé, sitôt prêté à un autre.
Actuellement, l’agence prélève environ 10€ par participant pour les mettre dans cette caisse d’entraide. Elle a déjà permis à plusieurs personnes soit de remplacer des animaux, soit d’aider des débutants à acheter leurs propres animaux (ânes, chameaux) au lieu de les louer à des propriétaires, rendant ainsi leur travail plus rentable pour eux.

Cela reste assez confidentiel, et nous aimerions grâce à vous développer ce système en conservant son aspect traditionnel : parole donnée et conseil des anciens qui sont adaptés à la société touareg.
Notre ambition est de favoriser les échanges et de développer cette entraide de type traditionnelle vers d’autres groupes de personnes (les femmes et leur artisanat), les autres régions du Sahara (Hoggar, Niger etc.), et peut-être plus encore.

Nous n’avons qu’à suivre les étoiles...

Le Puits ONAN

Nous travaillons également avec nos amis Lucien Brau et l'association Onan à la construction d'un puits dans la région.

 

▲haut de page